La Plage aux Ptérosaures

Les ptérosaures

ébauche fossile squelette de ptérosaure, La Plage aux Ptérosaures, Crayssac.

Incroyables reptiles volants

Découvrez les Ptérosaures, des reptiles volants étroitement liés aux Dinosaures. Émergeant dès le Trias (vers -230 Ma), ces créatures se sont diversifiées sur une période de plus de 160 millions d’années avant de s’éteindre complètement il y a environ 66 millions d’années. Leurs rares restes fossilisés sont disséminés à travers le monde, certains ne mesurant pas plus qu’un moineau tandis que d’autres atteignent des envergures dépassant les 10 mètres.

Les premiers représentants des Ptérosaures étaient caractérisés par une longue queue et des pattes dotées de cinq doigts. Leurs ailes s’étendaient du bras jusqu’au quatrième doigt de la main, ce dernier étant considérablement allongé. Qu’ils évoluent dans les forêts ou sur les littoraux, ces prédateurs se nourrissaient principalement d’insectes, de poissons et d’autres petites proies. Leurs dimensions demeuraient modestes, avec une envergure maximale ne dépassant pas 2 mètres pour les plus grands spécimens.

Vers la fin du Jurassique, ces premiers Ptérosaures ont cédé la place à des descendants plus évolués, mieux adaptés au vol. Dotés d’ailes mieux proportionnées, dépourvus de queue et munis de pattes à quatre doigts, ces nouveaux spécimens ont prospéré pendant le Crétacé, occupant diverses niches écologiques, notamment en tant que pêcheurs marins. Plusieurs espèces se distinguaient par leur grande taille, avec des envergures atteignant 6, 8 voire 10 mètres.

Création Michel Fontaine, ptérosaure ptérodactylus en résine. Empreintes de ptérosaures, dit "Emile", sur calcaire Jurassique, La Plage aux Ptérosaures, Crayssac.

La confirmation

Au Jurassique supérieur, de petits Ptérosaures fréquentaient la Plage aux Ptérosaures de Crayssac, laissant derrière eux des empreintes fines et délicates. Ces traces nous permettent de suivre leur parcours, constitué d’une succession d’empreintes de pieds palmés à quatre doigts ainsi que d’étranges traces de mains. La qualité exceptionnelle des empreintes de mains découvertes à Crayssac a grandement contribué à notre compréhension de la manière dont les Ptérosaures reposaient leurs mains au sol. En effet, bien que des paléontologues américains aient démontré quelques mois auparavant que ces animaux se déplaçaient à quatre pattes, ces découvertes ont confirmé la position des os de la main lors de leur contact avec le sol.

À l’instar des goélands et autres oiseaux marins le long de nos côtes, il est probable que les Ptérosaures se reposaient sur la plage ou recherchaient des proies laissées par la marée descendante. De plus, il est envisageable qu’ils se soient aventurés dans l’eau pour pêcher des poissons, leurs pieds palmés suggérant une adaptation à la vie aquatique.

Aller au contenu principal